Arctic Beam

Les stations de ski ont tendance à consommer des quantités d'énergie considérables.  On estime qu'elles pourraient économiser des centaines de mégawatts rien qu'en passant à des technologies plus modernes et plus écologiques. Pour chaque station de ski, cela signifierait non seulement des économies immédiates de dizaines de milliers d'euros par an, mais également une réduction des émissions annuelles de dioxyde de carbones à hauteur de millions de tonnes.

C'est dans cette optique que l'opérateur de stations de ski scandinave Skistar a approché Slope Lighting Solutions avec un défi de taille : Seriez-vous en mesure de développer, pour remplacer les lampes à décharge au gaz, un appareil d'éclairage à LED qui permettrait d'économiser de l'énergie et de réduire la pollution lumineuse, et qui offrirait un flux lumineux instantané et réglable, une meilleure vision des contrastes et un meilleur aspect chromatique, tout en conservant un certain aspect esthétique ?

Slope Lighting Solutions s'est mis au travail et a développé l'Arctic Beam, un appareil d'éclairage à l'allure résolument moderne qui fonctionne bien mieux que les lampes à décharge au gaz qu'elles doivent remplacer.

UN DESIGN NOVATEUR ET ÉLÉGANT​

La forme suit la fonction : voilà une phrase qui convient parfaitement à l’Arctic Beam. Son design sans compromis rappelle sa lumière caractéristique : vive, et vers l’avant. Sa forme aérodynamique, ses ailerons courbés et ses trous élégants donnent une apparence robuste et futuriste à l’armature. Son corps arrondi chauffe et fait fondre la neige. Les trous situés entre les ailerons empêchent l’accumulation de neige et permettent aux débris de passer à travers. Le design est avant-gardiste et sort de l’ordinaire comparé aux appareils d’éclairage plus conventionnels. L’Arctic Beam reflète bien le skieur qui descend la piste : sportif, élégant, et désireux de contribuer à un environnement de sports d’hiver durable.

 



CARACTÉRISTIQUES ET AVANTAGES DE L’ARCTIC BEAM

ÉCONOMIES D’ÉNERGIE
L’Arctic Beam produit 31 000 lumens pour une consommation d’énergie de 280 Watt. Avec plus de 110 lumens par Watt, l’Arctic Beam a un rendement bien supérieur aux lampes à décharge au gaz comme les lampes à sodium haute-pression ou les lampes aux halogénures. Selon les caractéristiques de la pente et l’éclairement désiré, Arctic Beam réduit la consommation d’énergie jusqu’à 50 %.

RÉGLAGE D’INTENSITÉ À DISTANCE
Le système de commande à distance de l’éclairage d’Arctic Beam permet aux exploitants des stations de surveiller, d’allumer et de réduire l’éclairage de tous les Arctic Beams, par groupes ou individuellement. Le système de contrôle est facile à installer, à mettre en oeuvre, à utiliser et à entretenir. Il a été testé spécifiquement par temps brumeux en zone montagneuse. Le système de commande à distance de l’éclairage d’Arctic Beam peut être commandé sur un ordinateur Windows ou Mac en passant par un navigateur Web qui prend en charge Microsoft Silverlight, ou sur une tablette, un iPad ou smartphone grâce à l’application de Slope Lighting Solutions. Avec un système de commande à distance de l’éclairage et un smartphone, les exploitants de pistes de ski auront la possibilité de faire étalage d’un éclairage sans pareil sur les pistes.

 

 

UNE EFFICACITÉ D’ÉCLAIRAGE PLUS ÉLEVÉE
L’Arctic Beam produit plus de lumens utiles pour l’oeil que d’autres lampes. Ceci s’explique par la sensibilité plus élevée de l’oeil humain aux longueurs d’ondes émises par l’Arctic Beam qu’à celles émises par les lampes à décharge au gaz. Deux composantes de la rétine de l’oeil sont sensibles à la lumière : les bâtonnets et les cônes. Les bâtonnets nous permettent de voir la nuit (vision scotopique), les cônes nous permettent de voir le jour (vision photopique). Le tableau montre clairement que la lumière émise par l’Arctic Beam est à l’intérieur de la plage de sensibilité scotopique, alors que la majeure partie de la lumière émise par les lampes à décharge au gaz est à l’extérieur de cette même plage. Le rapport de la luminance scotopique (ou lumens) sur la luminance photopique, pour une lampe, est appelée rapport S/P, un multiplicateur qui détermine la luminance apparente d’une source lumineuse ainsi que la quantité de lumière utile à l’oeil humain émise par une lampe, exprimée en effi cacité visuelle. Ainsi, pour obtenir le nombre de lumens effi caces d’une source lumineuse, il faut multiplier son nombre de lumens spécifi ques par le multiplicateur de cette source lumineuse. Le rapport S/P pour les LED est de 2,1, celui des lampes à vapeur de sodium basse pression est de 0,38, celui des lampes à vapeur de sodium haute pression est de 0,58 et celui des lampes DHI à halogénure métallisé est de 1,49. Un rapport S/P plus élevé indique une luminance apparente plus élevée et une vision plus nette.

LONGUE DURÉE DE VIE
La durée de vie calculée des LEDs de l’Arctic Beam est très longue : après 50 000 heures de fonctionnement, le rendement lumineux de l’Arctic Beam est encore de 80 % de ce qu’il était à l’origine, et 70 % après 68 000 heures. Si l’Arctic Beam fonctionne à faible puissance et/ou si son intensité est fréquemment diminuée, sa durée de vie est encore plus longue tout en conservant unrendement lumineux de 70 % du rendement d’origine. Ainsi, les coûts de remplacement sont considérablement inférieurs comparés à ceux des lampes à décharge au gaz, dont la durée de vie est généralement inférieure à 20 000 heures de fonctionnement, durée au bout de laquelle ces lampes ont déjà perdu au moins 25 % de leur rendement lumineux d’origine.

 

POLLUTION LUMINEUSE RÉDUITE
L’Arctic Beam contribue de manière signifi cative à la réduction de la pollution lumineuse. Contrairement aux lampes à décharge au gaz, qui émettent la lumière à un angle large et qui brillent à un angle de 360°, piégeant une partie de leur lumière dans l’armature, les LEDs sont des sources lumineuses directionnelles qui émettent toujours la lumière vers l’avant, à un angle de 120°. La lumière peut donc être focalisée aux endroits où elle est réellement requise. Ainsi, l’éclairage est plus effi cace et la pollution lumineuse est réduite. Grâce à des réfl ecteurs à des angles de faisceau de 36, 46 et 60°, l’Arctic Beam va encore plus loin dans la focalisation de la lumière.

RÉDUCTION DES VOILES BLANCS
Le voile blanc est un phénomène optique atmosphérique lors duquel la visibilité et les contrastes sont gravement réduits par la chute de neige. L’horizon disparaît complètement et il n’y a plus aucun point de référence, ce qui perturbe le sens de l’orientation des skieurs. L’Arctic Beam, grâce à son rayon lumineux directionnel, transperce bien mieux le voile blanc que la lumière diffuse des lampes à décharge au gaz, contribuant ainsi à une meilleure visibilité et à des conditions de ski plus sécurisées.

COMPARAISON ENTRE ÉCLAIRAGE TRADITIONNEL ET ARCTIC BEAM LED

Remarquez le gaspillage de lumière sur la gauche de la piste.
Piste éclairée par des Arctic Beams. Notez l’éclairage optimal et la haute intensité de l’Arctic Beam.

AUCUN ÉLÉMENT TOXIQUE
L’Arctic Beam ne contient aucun produit chimique dangereux, contrairement aux lampes à décharge au gaz qui contiennent du mercure, toxique lorsque relâché dans l’environnement. L’élimination du mercure nécessite un traitement et des précautions particuliers.

MEILLEUR ASPECT CHROMATIQUE
Grâce à l’indice de rendu des couleurs (CRI) minimum de 70 de l’Arctic Beam, les combinaisons et les équipements les plus colorés vont paraître naturels sur les pistes. Les lampes à décharge au gaz, hormis les lampes DHI à halogénure métallisée, ont un faible IRC, ce qui entraîne la perte des couleurs naturelles et de la luminosité des objets.

TEMPÉRATURES DE COULEUR DIFFÉRENTES
L’Arctic Beam a deux températures de couleur standard : 4000K et 6000K. Le 6000K est préférable ; il est plus effi cace et offre une luminosité et une visibilité plus élevées. Cependant, des preuves scientifi ques démontrent qu’une lumière vive dont la température de couleur est bien supérieure à 4000K peut avoir un impact négatif sur la faune nocturne, comme la perturbation des périodes de repos, la désorientation et une réduction du rayon d’action. C’est pourquoi dans certains pays et régions, des directives et des lois ont été mises en place pour restreindre la couleur de température des dispositifs d’éclairage nocturnes à 4000K ou moins.

 

ALLUMAGE-EXTINCTION INSTANTANÉ
Il n’y a pas de délai de réchauffement ou de réamorçage pour l’Arctic Beam. Les lampes à décharge au gaz nécessitent une durée de 1 à 15 minutes pour atteindre 90 % de leur rendement lumineux. De plus, après leur extinction, elles exigent une période de refroidissement avant d’être rallumées. Cette période est appelée délai de réamorçage et peut prendre 20 minutes, voire plus.

FACTEUR DE FORME
L’Arctic Beam est facile à manipuler grâce à son faible poids et son format compact comparés avec les appareils d’éclairage traditionnels. Le transport et l’installation sont peu coûteux.

FLEXIBILITÉ OPTIQUE
Pour satisfaire différentes exigences en matière d’éclairage, l’Arctic Beam est offert avec différents angles de faisceau (36°, 46°, 60°).

Turn key solution

De manière standard, nous proposons l’Arctic Beam sous forme de solution clé en main : un boîtier électrique préinstallé, un système de commande à distance de l’éclairage configuré et un logiciel ainsi que le matériel de fixation sont intégrés.

FACILITÉ TE FLEXIBILITÉ DE L’INSTALLATION
Slope Lighting Solutions offre un système de support fl exible qui permet de fi xer un, deux ou trois Arctic Beams sur poteau en bois. Pour les poteaux en acier et en béton, les stations de ski disposent généralement de leurs propres méthodes de fixation, bien que nous puissions assister dans la mise en place d’une solution personnalisée, si nécessaire. L’un des avantages du faible poids de l’Arctic Beam, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’installer de lourds poteaux de support, ce qui est notamment intéressant pour les pistes dépourvues de toute infrastructure de support. Slope Lighting Solutions peut livrer des poteaux basculants en acier pouvant être maniés par une seule personne lors de l’installation de l’Arctic Beam. Une fois installé, l’Arctic Beam peut encore être repositionné à la main (inclinaison et mâchoire) et focalisée à l’aide de l’outil de pointage au laser.